Titre : Une mauvaise journée
Auteur : (Satan Petite) Flore
Disclaimer : Ran, Rassied et tous les autres personnages de Jane appartiennent au talentueux duo Sakura/Tachibana et pas à mon humble personne...
Avertissement : L'histoire est honteusement repompée d'un épisode de Star Trek : Next Generation (qui en plus devait déjà être repiqué d'ailleurs)... m'enfin, juste dans le principe, hein ^^;; Sinon, je crois que mon capitaine Ran est complètement OOC mais bon, euh... pas ma faute...
Dédicace : Pour Caro... qu'est-ce que je ferais pas pour un bout de Kagami !!!!
 
 
 

- Capitaine, vous ne devriez pas toucher ça.
- Mais voyons, je ne risque rien, c'est vraiment sans dang...

Ran s'écroula au sol alors qu'un soupir sortait de la bouche de Rod.

- Pourquoi n'écoute-t-il jamais rien ?

Rassied ne répondit pas.
Il se pencha vers l'artefact qui avait osé faire du mal au capitaine Ran alors que Rod vérifiait que le susdit capitaine n'était que sonné.

- On l'emmène.
- Je nous vois mal laisser le capitaine ici, number one.
- Je parlais de l'objet. Je veux l'étudier.
- Si ça vous fait plaisir... Je ne pense pas que le capitaine aurait eu quelque chose contre. De toute façon, cette planète n'est plus que ruines.

Rassied regarda autour de lui.
Tout avait était noirci, un nuage de cendres flottant dans l'atmosphère depuis la guerre qui avait ravagé ce monde.
Le Janet était venu dans l'espoir de trouver des survivants, mais peu de choses étaient encore debout.

Poussant encore un soupir en redressant le capitaine Ran, Rod contempla une dernière fois le spectacle affligeant de la bêtise humaine... Enfin, humaine... Les humanoïdes qui occupaient cette planète n'étaient pas "techniquement" des êtres humains, mais ils devaient s'en être approchés sur bien des points.
De toute façon il était trop tard pour s'en préoccuper.

Les trois hommes regagnèrent le Janet sans un regard en arrière.

*~*~*~*~*

- Il est 0700 heures.

Ran se retourna dans son lit tout en passant sa couverture par-dessus la tête.

- Hmmmmmmmmmmmmmmmmmmm...

Il n'avait pas envie de se lever. Il ne se sentait pas très bien, en fait.

- Il est 0701 heures.

Il avait programmé lui-même l'ordinateur pour qu'il rappelle l'heure toutes les minutes quand il ne se levait pas.

Ran s'étira.
Il se sentait patraque... pourtant il avait bien dormi...
Il finit par ouvrir un oeil et par se redresser, passant une main dans ses magnifiques cheveux encore ébouriffés après une nuit de sommeil.
Il s'étira encore une fois.

- Il est 0702 heures.
- C'est bon, c'est bon, je me lève !

Et joignant le geste à la parole, Ran sortit du lit tout en faisant craquer son cou et ses poignets pour se remettre d'aplomb.
Mais...
Il était en uniforme oO;
Pourquoi était-il en uniforme ?
A y réfléchir, il ne se souvenait plus s'être couché la veille, non plus.

Il était descendu sur une plaète dévastée avec Ras' et Rod puis... le trou.

Rod avait encore du le faire boire !!
Il allait devoir sermonner le médecin. *Ran n'étant pas du tout du genre à penser que cela puisse être un peu de sa faute...*

Il fit se synthétiser un nouvel uniforme, prit une courte douche sonique et une fois paré, sortit dans les couloirs de son vaisseau chéri.
_____________

- Passerelle.

Le turbolift se mit en marche dans un bruit sourd, la gravité artificielle s'activant pour que les mouvements de l'appareil ne se fassent pas sentir.
Une halte.

- Capitaine.
- Leda.

Le jeune homme s'inclina devant son capitaine et se dirigea vers l'une des cloisons.

- Passerelle.

Le turbolift se remit en marche.
Ran poussa un soupir.
Il ne savait pas pourquoi, mais cette journée semblait mal commencer.

_____________

- Alors, on se remet ?

Ran tourna les yeux vers la voix qui s'était fait entendre derrière lui.

- Ce n'est pas grâce à toi. Promets-moi de ne plus me laisser boire autant.

Rod émit un petit rire en remontant ses lunettes sur le bout de son nez.

- Tu n'as pas bu, tu t'es juste pris une espèce de décharge d'un objet sur I98-S32.
- Ah ?
- Je t'assure. Rassied est entrain de l'étudier.
- Oh ?

Rod rit une nouvelle fois.

- Qu'est-ce qu'il y a de drôle ?
- Toi. Tu n'as pas l'air en grande forme, dis donc.
- Non, pas trop. Et vous m'avez couché en uniforme ?
- Oui, bizarrement Rassied a réussi à me dissuader de te déshabiller.
- Tout s'explique.
- Si tu le dis... Tu as déjà mangé ?
- Euh, non.
- On mange ensemble alors ?
- Euh, oui.

Rod partit dans un rire tonitruant.

- Rod !
- Je m'arrête, je m'arrête.

Ran grumpfa et suivit Rod vers le mess.
Il était 'vraiment' dans une mauvaise journée.
____________

Rod se servit un verre d'un vin cynthiana qui aurait assomé tout être humain normal tout en racontant gaiement combien le transport du capitaine à bord la veille avait été drôle.

- Capitaine. Docteur.
- Oh, Rin...

Oui, vraiment, la journée était mauvaise.

- Vous allez bien, capitaine ? Le docteur Hamilton m'a signalé que vous aviez été attaqué sur la planète.

Rod éclata à nouveau de rire, faisant souffrir les tympans du capitaine Ran qui aurait donné cher pour être ailleurs.

- Je n'ai pas été "attaqué". Apparemment c'est le contact avec un objet de la planète qui m'a sonné.
- Tu n'écoutes jamais ce qu'on te dit.
- Oh, Rod, ça va, hein...
____________

- Alors, number one, on étudie le méchant objet qui s'en est pris à ma pauvre personne ?
- Oh, capitaine. Je vous en prie, rentrez...

Ran ne se le fit pas dire deux fois et pénétra dans le labo de son officier scientifique.

- Je n'ai pas encore trouvé ce qui vous avez attaqué... En fait, je n'ai pas encore eu l'occasion de passer l'artefact aux détecteurs.
- Oh. Pas grave, ça ne presse pas.
- Vous allez bien ?
- Oui, oui, pas de séquelle à part un petit mal de tête. *petit silence* Ne le dites pas à Rod.
- C'est entendu, capitaine. Mais vous devriez vous reposer, je pense.
- Je dois retourner sur la passerelle, c'est mon devoir.

Une main arrêta Ran alors qu'il ressortait du labo.

- Je vous remplace. Allez vous allonger dans vos quartiers, je suis sûr que ça vous fera du bien.
- Mais tu as décidé d'être pire que Rod, ma parole !

Ran pousa un soupir et se résigna.

- Bon, d'accord. Mais que ça ne devienne pas une habitude, hein. Je prendrais ton quart de ce soir.

Il sourit à son premier officier, ses yeux ambrés brillant d'une lueur particulière.

- Merci, Ras'. Ordinateur, le commandement passe au premier officier Jax jusqu'à nouvel ordre.
- Changement de commandement effectué. Le premier officier Rassied C. Jax est aux commandes du Janet V.

Ran fit un petit signe de la main et s'en alla retrouver son lit.

Dans son labo, Rassied émit un petit sourire, alors qu'il pensait à son capitaine.
*nda : désolée*

*~*~*~*~*

- Il est 0700 heures.

Ran se retourna dans son lit tout en passant sa couverture par-dessus la tête.

- Hmmmmmmmmmmmmmmmmmmm...

Il n'avait pas envie de se lever. Il ne se sentait pas très bien, en fait.

- Il est 0701 heures.

Ran cligna des yeux.
0700 heures ??
Mais il s'était couché pour une sieste, pas pour la nuit !
Il se leva précipitamment, constatant qu'il était bel et bien encore en uniforme.

- Ordinateur, confirmer heure.
- Il est 0701 heures et 17 secondes.
- Date stellaire ?
- 5679.023

On était le même jour...
La journée d'aujourd'hui aurait donc été un rêve ?
Bizarre...

Ran ôta son uniforme, alla prendre une douche sonique puis synthétisa un nouvel uniforme qu'il enfila avant d'arpenter les couloirs du Janet pour une nouvelle journée.
______________

- Passerelle.

Le turbolift se mit en marche, laissant le capitaine Ran à ses pensées.
Etait-ce un rêve ?
Ou bien il avait juste oublié la date stellaire et on l'avait laissé dormir ?
Mais alors...
Pourquoi Rassied ne l'avait-il pas réveillé pour qu'il prenne son tour de garde ?
Non, en fait, pourquoi l'ordinateur ne l'avait pa réveillé ?
Il se souvenait pourtant l'avoir programmé avant de s'étendre et de fermer les yeux !

Le turbolift s'arrêta et Leda y entra.

- Capitaine.
- Leda.

Le jeune homme s'inclina devant son capitaine et se dirigea vers l'une des cloisons.

- Passerelle.

Le turbolift se remit en marche.

Ran avait comme un sentiment de déjà-vu...
Il poussa un soupir.
La journée allait être dure.
_______________

- Alors, on se remet ?

Ran tourna les yeux vers la voix qui s'était faite entendre derrière lui.

- Non, vraiment pas. J'ai l'impression d'avoir déjà rêvé toute la journée d'aujourd'hui.
- Original.
- Tu m'aurais proposé de manger avec toi ?
- Oui. Mais ce n'est pas une preuve que tu aies des pouvoir de précognition, Ran...
- Je m'en doute.
- Enfin, allons manger.

______________

Rod se servit un grand verre d'eau minérale qu'il avala d'une traîte sous les yeux médusés de Ran.

- Rod...?
- Oui ?
- Tu ne vas pas bien ?
- Pourquoi ?
- Tu bois... de l'eau.
- Et...?
- Et tu ne bois pas d'eau au repas d'habitude.
- Mais qu'est-ce que tu racontes, Ran, je bois toujours de l'eau !

Ran faillit s'étouffer avec son verre.

- Je crois que le coup que j'ai pris était plus grave que je ne l'aurais cru...

Rod se leva instantanément pour se retrouver aux côtés de Ran.

- Ca ne va pas ? Qu'est-ce qu'il se passe ?
- J'ai... j'ai l'impression de revivre la même journée... Seuls des détails changent. Les conversations sont les mêmes quand je n'y suis pas impliqué mais certaines choses... me paraissent bizarres... Lynus se comportait différemment avec Najail et.. tu bois de l'eau... et... enfin, je ne sais pas trop où j'en suis...
- Je t'emmène à l'infirmerie.

Ran se laissa mener sans dire un mot alors que Rin entrait dans le mess et se dirigeait d'ores-et-déjà vers les deux amis.
Quelle sale journée.
___________________

- Number one ?

Rassied inclina un brin la tête pour confirmer sa présence à son capitaine.

- Vous avez une idée de ce que j'ai, vous ?
- Je n'avais pas encore trouvé le temps de passer l'artefact aux détecteurs. Il est entain d'être analysé.
- Oh.
- Le docteur Hamilton n'a rien trouvé ?
- Non, pas de traumatisme crânien justifiant mon état...

Rassied poussa un petit soupir à peine audible mais fit un petit sourire à son capitaine.

- Si ça se trouve tout partira après une bonne nuit de sommeil.
- Il est 1500 heures à tout casser, number one.
- Ca ne rendra la nuit que plus longue et plus réparatrice.
- Hmmmmm...

Ran ferma les yeux et essaya d'imaginer que le biobed sur lequel il reposait était aussi confortable que sa couchette.
Il sentit la main de Rassied se poser délicatement sur son bras quelques instants plus tard.
Il ne rouvrit pas les yeux mais ses lèvres dessinèrent un petit sourire qui n'échappa pas à l'officier scientifique.

*~*~*~*~*

- Il est 0700 heures.

Ran se retourna dans son lit tout en passant sa couverture par-dessus la tête.

- Hmmmmmmmmmmmmmmmmmmm...

Il n'avait pas envie de se lever. Il ne se sentait pas très bien, en fait.

- Il est 0701 heures.
- NAAAAAAAAAAN !!!!

Ran se leva d'un bond.
En uniforme.

- Ordinateur ! Date stellaire ?
- 5679.023

Ran poussa un grognement.
Cette fois-ci, personne ne pourrait le convaincre qu'il ne se passait pas quelque chose d'anormal à bord !!!!!

Furibond, il jeta son uniforme froissé à terre, se glissa sous la douche sonique et se retrouva dans un uniforme tout fraîchement synthétisé.
__________________

- Passerelle !

Le capitaine Ran était énervé.
Il allait laissé le commandement à n'importe qui sur la passerelle et directement filer à l'infirmerie.
Pas une journée de plus comme celle-là !

Le turbolift s'arrêta.

- Capitaine.
- Grmpf.

Leda écarquilla les yeux à la réponse de Ran mais se dirigea sans faire de remarque vers l'une des cloisons.
Timidement, il osa confirmer à l'ordinateur "passerelle" et se contenta d'observer silencieusement son capitaine pendant le reste du trajet.
__________________

- Ran, je crois que tu es juste fatigué.
- Je te jure !!! Même que tu buvais de l'eau hier ! Enfin, c'était aujourd'hui mais la fois d'avant !!
- Moi, boire de l'eau ? Tu as du juste faire un mauvais rêve...
- C'est ce que je me suis dit la première fois.
- Allons, allons, une bonne nuit de sommeil et...
- Ah, non ! Rassied m'a déjà fait le coup !

Rod poussa un soupir.

- Tu veux que je t'ausculte, alors ?
- Oui ! Et mieux qu'hier... enfin, la dernière fois ! Je dois avoir quelque chose, c'est obligé !
- Si tu le dis, si tu le dis...

Rin entra dans l'infirmerie.
Ran fit la grimace.

- Oh mon Dieu, Ran, qu'est-ce que tu fais là ??

Mais depuis quand Rin le tutoyait-elle ?

- Le mauvais coup d'hier l'a un peu fait halluciné, je crois.

Rin accourut vers le lit et saisit le bras de son capitaine.
Ran se plaqua contre la cloison, espérant qu'elle le lâcherait vite.

- Oh, mon pauvre chéri... Tu devrais te reposer à la maison !
- Ché... ri ?

Rin se tourna vers Rod.

- Ralala, tu me l'a vraiment abîmé, Rod !! Mon pauvre Ranounet !

Ra...
nou...
net...?

Ran poussa un cri et s'évanouit.

*~*~*~*~*

- Il est 0700 heures.

Ran se retourna dans son lit tout en passant sa couverture par-dessus la tête.

- Hmmmmmmmmmmmmmmmmmmm...

Il n'avait pas envie de se lever. Il ne se sentait pas très bien, en fait.

- Il est 0701 heures.
- SALETEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE !!!!!!!!!!!!!!!!!!

Ran shoota dans la couveture, se leva d'un bond, arracha son uniforme de la nuit et se jeta sous la douche sonique.
Il sortit habillé d'un nouvel uniforme de sa cabine, d'humeur ravageuse après avoir vérifié la date stellaire, toujours la même.
_______________________

- Passerelle.

Il ferait comme hier sauf qu'il irait voir Rassied plutot que Rod.
En fait il avait peur de voir Rin à l'infirmerie.
Les gens devenaient bizarres dans ses hallucinations -si c'étaient des hallucinations.
Un Rod qui buvait de l'eau, ça passait.
Mais une Rin l'accaparant... Ran faillit défaillir à la pensée.
Mais cette fois-ci tout irait bien, il irait voir Rassied en premier.
Les lèvres de Ran esquissèrent un petit sourire.
Oui, Rassied saurait l'aider.

- Capitaine.

Ran leva le yeux, s'attendant à voir Leda.

- Lelelelelelele... Leda ?

C'était bien Leda.
Sauf qu'il semblait avoir 11 ans à tout casser.
Ran écarquilla les yeux.

- Ca ne va pas, capitaine ?
- Euh... Non, mais je vais régler ça. Enfin, j'espère.

Leda fit un petit sourire gêné et n'osa pas rajouter un mot.
_________________

- Rassied !!!!!!!

Un adolescent aux magnifiques cheveux bleutés et aux yeux rouges fit son apparition derrière une console du laboratoire scientifique.
Ran lui aurait donné 15 ans.

- AAAAAAH !!! Non, pas toi aussi !

Le garçon fixa d'un oeil impassible le petit blond qui avait fait une entrée bruyante dans le laboratoire, s'agitant dans tous les sens.

- Quelque chose ne va pas, capitaine ?
- Ouiiii !!! J'ai le physique d'un gosse de 14 ans et tout mon équipage est composé d'adolescents !!!!!!!!!!!
- Et ?
- Comment ça "et" ??
- Ca ne vous a pas gêné jusqu'à présent...
- Hein ?? Je deviens dingue, vous devez m'aider !!!

Le jeune Rassied s'approcha de son capitaine et attrapa doucement sa main.

- Ne vous inquiétez pas. Je ferai tout mon possible.

Ran émit un soupir.
Enfin.
Il était dans de bonnes mains.

- Je vais appeler l'infirmerie et...
- NOOOOOOOOOOOOOOOOON !!!!!!!

Rassied fut surpris de la réaction de son capitaine et le dirigea gentiment vers un siège.

- Ca va aller, capitaine, ça va aller.
- Je... je ne veux pas voir Rin !
- Vous n'aurez pas à la voir si vous ne voulez pas... Maintenant, dites-moi ce qui ne va pas.

Ran poussa un autre soupir.
Allez, c'était peut-être la dernière fois qu'il aurait à raconter ce qui s'était passé...
_________________

- Alors ?
- Les détecteurs n'ont rien trouvé. J'ai besoin de plus de temps. Vous devriez aller vous coucher, vous êtes exténué.
- Non ! Si je me couche, je sens que je vais encore devoir tout recommencer à zéro !
- Comme vous voulez...

Ran se renfonça dans le fauteuil qu'il avait déjà occupé toute la journée dans le laboratoire de Rassied.
Il ferma les yeux, se disant qu'il ne devrait pas.

*~*~*~*~*

- Il est 0700 heures.

Ran se retourna dans son lit tout en passant sa couverture par-dessus la tête.

- Hmmmmmmmmmmmmmmmmmmm...

Il n'avait pas envie de se lever. Il ne se sentait pas très bien, en fait.

- Il est 0701 heures.

Ran se leva, se précipita vers un miroir et poussa un soupir de contentement en voyant qu'il était redevenu un adulte.

- Ordinateur...

Il poussa un soupir.
Avait-il vraiment envie de poser la question ?

- Date stellaire ?
- 5679.023

Ran émit un court grognement.
Il devait faire les choses mé-tho-di-que-ment sinon il ne s'en sortirait jamais.
Il alla prendre une douche sonique et enfila un nouvel uniforme.
________________

Le turbolift.
Bientôt, Leda rentrerait et le saluerait.

Effectivement, quelques secondes plus tard, Leda rentra la tête haute dans le turbolift.

- Enseigne Mahiru.
- En-en-en-en-en-en-enseigne ??????????????????
- Ca ne va pas, enseigne ?
- Euh... non, non, ça ira.
- Vous devriez faire un tour à l'infirmerie, peut-être.
- Oui, je crois que j'y irai tout à l'heure...

Non.
Impossible.
Il rêvait.
_________________

- Le capitaine est sur la passerelle.

Ran fut soulagé en entendant cette phrase, prononcée à qhaque fois qu'il mettait un pied sur la passerelle du Janet V.
Sauf que cette fois-ci, ce n'était pas pour lui qu'elle était prononcée.

D'un pas ferme, Leda se dirigea vers SON siège et s'y assit.
Leda.
SON siège.

Le 'capitaine' prit la parole.

- Number one ?

Zeus s'avança vers le siège du commandant et lui sourit gentiment.

Ran résista à l'idée de se frapper la tête contre un mur.
Il émit un grognement et retourna dans le turbolift, embrassant une dernière fois la scène de cette passerelle surréaliste du regard.
Zeus souriait. Il pensait sûrement au capitaine Leda.
Ran soupira quand la porte du turbolift se referma.

- Ordinateur. Localiser commander Rassied C. Jax.
- Rassied C. Jax n'est pas commander.
- Localiser Rassied Jax, alors.
- Le lieutenant Jax se trouve dans le laboratoire de chimie des minéraux.

Ran réfléchit une demie-seconde.

- Laboratoire de chimie des minéraux.

Le turbolift prit un tournant que la gravité artificielle ne couvrit pas bien.
Ran avait envie de vomir.
__________________
 
- Rassied ?
- Vous êtes ?

Ran eut la soudaine envie de pleurer.
Mais il se ressaisit.
Foi de Ranburt James Mahiru, il règlerait ce problème !

- Ran Mahiru. Je... j'ai un problème...

*~*~*~*~*

- Il est 0700 heures.

Ran se retourna dans son lit tout en passant sa couverture par-dessus la tête.

- Hmmmmmmmmmmmmmmmmmmm...

Il n'avait pas envie de se lever. Il ne se sentait pas très bien, en fait.

- Il est 0701 heures.
- Cette fois-ci, c'est la bonne !!!!

Ran se leva, jeta son vieil uniforme, se rua sous la douche sonique puis ressortit frais et dispos.
Oui, aujourd'hui serait la dernière journée où il aurait à subir ce calvaire!!!
_________________

-Passerelle.

Il avait dit passerelle par habitude.
Il aurait peut-être fait mieux de tout de suite se diriger vers les labos.
Bah, au moins il pourrait vérifier s'il n'y avait pas encore un truc bizarre de différent aujourd'hui.

- Capitaine.

C'était Leda.
Ran poussa un soupir de soulagement.

- Leda.

Ran lui avait fait un grand sourire charmeur et Leda ne put s'empêcher de fixer timidement ses chaussures.
__________________

- Donc, dans votre hypothétique journée d'hier qui s'est déroulée aujourd'hui, je vous ai dit d'axer mes recherches sur les variations syntoniques de l'objet pour essayer de contrecarrer l'espèce de quatrième dimension dans laquelle vous êtes piégé ?

Ran hocha vivement de la tête un sourire aux lèvres.
Oui !!!
Rassied alait le sauver !!!!!!!

- Bon ben... il ne nous reste plus qu'à nous mettre au travail. Je lance les détecteurs.

Rassied poussa un énorme soupir.
Ran cligna plusieurs fois des yeux pour s'en remettre.

- Rassied ?
- Hmmm ?
- Ca ne va pas ?
- Si, si, pourquoi ?
- Euh... du 'monde' d'où je viens, vous ne soupirez pas sans une trèèèès grave raison.
- Ah ?

Rassied émit un petit ricanement.
Ran le fixa avec de grands yeux.

- Et vous ne riez pas sans raison non plus !
- Et ben, je ne dois pas être très drôle, alors...
- Non... Mais je vous aime bien...

Rassied fit un petit sourire.

- Vous êtes celui qui a le moins changé d'un univers à l'autre, vous savez. Vous étiez toujours là pour m'aider.

Ran commença à rire.

- Même le chibi Ras' et celui qui ne me connaissait pas. Vous êtes quelqu'un de généreux.
- Peut-être que c'est juste parce que c'est vous.
- Hmmm...

Ras' tendit une tasse fumante à Ran et s'assit en face de lui, souriant.

- Vous savez, vous n'êtes pas mal aussi quand vous montrez un peu plus vos émotions...
- Vraiment ? Il faudra le dire à votre Rassied, alors.
- Si j'arrive à le retrouver un jour...
- Je vous ramènerai à lui. Promis.

Ran adressa encore un sourire à Rassied.

- Merci.
- De rien. Ca me fait plaisir... de vous aider.
___________________

- Le capitaine Ran est demandé sur la passerelle.

Ran soupira.
Il comptait pourtant passer la journée dans le labo de Rassied pour être sûr que le cynthiana avançait dans ses recherches.

La porte du turbolift s'ouvrit.

- LYNUS ? MAXIM ? oO;;;;;

Les deux silhouettes s'écartèrent.

- Ahem, désolé, capitaine.
- Nous ne recommencerons plus, capitaine, promis.
- Veuillez nous excuser. Vous savez, c'est un cynthiana, il ne peut pas bien contrôler ses émotions.

D'un pas hésitant, Ran rentra dans le turbolift.
Cette dimension était intéressante.
Mais ça le gênait quand même que Lynus tripote ouvertement Maxim dans un turbolift.
_____________________
 

- Dites-moi que vous avez avancé.

Rassied fit un sourire éclatant.

- Oui. En fait l'artefact a désynchronisé votre signature quantique, ce qui fait qu'à chaque cycle de sommeil, votre cerveau enclenche un mécanisme qui vous propulse dans une autre réalité, parallèle à la votre.
- Et vous pouvez la resynchroniser ?
- Oui, je pense. Mais il faut que je la resynchronise sur 'votre' réalité, et c'est là que ça va être plus dur...
- Mais vous y arriverez ?

Rassied vint attraper une des mains de Ran.

- Je vous l'ai promis, non ?

Une lueur brilla dans les yeux rouges de Rassied et Ran sentit comme une bouffée de chaleur monter en lui.

- Encore merci.
- Je vous l'ai dit, c'est normal.
- Non. Vraiment. Merci.

Les yeux de Ran fixaient ceux de Rassied, refusant de les laisser partir.

- Vous ne pouvez pas savoir ce que j'ai ressenti.
- Je vous connais bien, j'imagine.

Rassied finit par lâcher la main de Ran et l'installa près d'une machine qui devait calculer de quelle réalité quantique il était sensé provenir.

- Dites, number one, le capitaine Ran que vous avez d'habitude, il est différent de moi, ou pas ?
- Non. Pas vraiment.
- Comment ça se fait qu'on ne soit pas deux Ran dans la même dimension ?
- Vous ne pourriez pas coexister. Heureusement.
- Pourquoi "heureusement" ?? Dites tout de suite que vous préfèreriez me voir ailleurs...

Rassied qui se trouvait derrière Ran à faire des branchements passa devant lui et plongea à nouveau son regard dans celui du capitaine.

- Non. C'est que je ne saurais lequel choisir...
- Rassied...

Rassied s'écarta un peu et sourit.

- Je crois que ça va être prêt. Il ne me reste plus qu'à vous endormir et vous devriez vour réveiller dans votre monde "à vous", mais toujours à la même date stellaire.
- Je sens que je vais angoisser pendant toute une journée pour savoir si vous avez bien réglé le problème...
- Vous ne me faites pas confiance.
- Si. Plus qu'à n'importe qui.

Rassied sourit à nouveau, injectant un somnifère à son capitaine.

- Vous devriez dormir d'ici quelques minutes...
- J'ai été ravi de vous rencontrer, number-one-avec-des-émotions.
- Vous savez, capitaine, même s'il ne le montre pas, je suis sûr que votre Rassied ressent les mêmes choses que moi.

Rassied passa sa main dans les cheveux ébourrifés du capitaine Ran.
Ran était subitement très fatigué.
Il avait immensément envie de fermer les yeux et de s'endormir, mais il voulait poser encore une question à ce Rassied qu'il ne reverrait sûrement plus jamais.

- Choses...? Quelles... choses...?

Les lèvres de Rassied se posèrent doucement sur celles de son capitaine.

- Des tas de choses...

Ran ferma les yeux.

*~*~*~*~*

- Il est 0700 heures.

Ran se retourna dans son lit tout en passant sa couverture par-dessus la tête.

- Hmmmmmmmmmmmmmmmmmmm...

Il n'avait pas envie de se lever.

- Il est 0701 heures.

Ran ouvrit les yeux.

- Pitié pitié pitié pitié !! Faites que je sois arrivé chez moi !!!!

Il se leva lentement, enleva son uniforme froissé, passa à la douche sonique et se synthétisa un nouvel uniforme.

Il se motiva intérieurement pour sortir de sa cabine et vérifier que tout était normal.
____________________

- Passerelle.

Pour l'instant tout allait bien.

- Capitaine.
- Leda.

Le jeune homme s'insinua dans le turbolift et s'adossa à l'une des cloisons.
Apparemment, Leda était normal.
C'était déjà ça.

La passerelle était aussi normale.
Il en laissa le commandement à Najail.
Il avait des choses plus importantes à faire.
_____________________

- Et vous êtes sûr que ce n'est pas un rêve ?
- Je vous jure ! Vous n'avez qu'à analyser l'objet !
- Je comptais bien le faire.

Rassied lança un scan de l'artefact puis se retourna vers son capitaine.
Il lui souriait.
Rassied avait envie de lui sourire en retour.
Mais ça n'aurait pas été très "cynthiana".

- Pourquoi vous souriez ?
- A cause du dernier Rassied que j'ai rencontré. Celui qui m'a aidé à m'en sortir.
- Ah ?
- Oui. Il était un peu différent de vous, vous savez.
- Dans quel sens ?
- Disons qu'il montrait un peu plus facilement... ses sentiments...

Rassied trésaillit.
Alors... Ran savait ?
Son regard se posa sur ses pieds.
Il n'était pas habitué à dévoiler ses émotions.
Il remonta lentement son regard vers celui de Ran et se rapprocha de son capitaine.

- Quitte à ce que vous le sachiez... J'aurais préféré que ce soit moi qui vous le dise...

Ran fut interloqué par la phrase de Rassied.
Est-ce qu'il venait plus ou moins de lui confesser...?
Ran posa timidement une main sur l'épaule de son premier officier.

- C'était vous. D'une certaine façon.

Ran sourit.
Et Rassied lui sourit en retour.
Dans un geste d'une lenteur infinie, la bouche de Rassied vint se poser sur celle de Ran alors que ses mains encerclaient la taille du capitaine du Janet V.

Au bout de longs instants, leurs lèvres se séparèrent.

- Finalement, ce n'était pas une si mauvaise journée...
 
 

FIN ^-^