Titre : You & I Auteur : (Satan Petite) Flore
DISCLAIMER : Crawford et Schuldig ne m'appartiennent pas et je ne me
fais pas d'argent sur leur dos.. blablabla... T-T De la même façon, "You
& I" est une chanson de Queen et n'est donc pas à moi...
Ceci est : une songfic Brad x Schu lime à la première personne du
singulier ^_^ avec quelques OOCismes et juste ce qu'il faut de sap
*comme ça tout est clair... mais qui va lire ça, maintenant ?*
Avertissement : c'est ma première songfic et oui, j'avoue, c'est une
Brad x Schu juste parce qu'il y a le mot "foresee" dans la chanson *et
j'avoue que si les paroles collent presque au texte la musique beaucoup
moins ^^;*... C'est aussi la première fic que j'écris en une fois o_O et
pour finir les /.../ dénotent les pensées partagées par les pouvoirs de
Schuschu ^^
 
 
 

L'obscurité est presque totale.
Seuls les lampadaires de la rue éclairent faiblement ce bureau situé au 4e étage d'un immeuble comme un autre.
Le corps à mes pieds me rappelle pourquoi je suis là.
Il y a encore quelques instants, ce type sirotait un verre en écoutant de la musique.
Le verre est renversé, la musique joue encore.
Trop rapide et joyeuse à mon goût pour le moment.
La lumière du lampadaire le plus proche vacille et c'est entre deux
moments d'obscurité que j'aperçois une ombre qui s'approche.
 

  Music is playing in the darkness
  And a lantern goes swinging by
  Shadows flickering my heart's jittering
 

Mon coeur fait un bond, même si je sais très bien que c'est toi.
Peut-être aussi fait-il un bond parce que c'est toi.
 

  Just you and I
 

Le lampadaire a la décence de se rallumer pour que je puisse discerner tes traits alors que tu arrives à mon niveau.
Un sourire flotte sur tes lèvres, mais il ne veut rien dire.
J'ai appris depuis longtemps que c'était tes yeux qu'il fallait regarder pour connaître tes intentions
Et je les vois très bien.
Comme une prémonition.
Oui, je sais ce qui va se passer, avant même que tes mains n'attirent mon visage vers le tien pour que nous échangions un baiser avide et brûlant.
Au bout de quelques secondes, je te repousse, même si je sais pertinemment que tu vas insister.

- Schuldig, ce n'est pas le moment.
 

  Not tonight
 

De nouveau tes lèvres viennent chercher les miennes, ignorant mes remontrances.

- Attends demain.
 

  Come tomorrow
  When everything's sunny and bright
 

/Maintenant./
/Tu sais très bien que ce n'est pas intelligent./
 

  No no no
  Come tomorrow
  Cos then we'll be waiting for the moonlight
 

Je m'arrête tout à coup, pris dans une vision qui me paraît un peu ridicule après coup, mais qui me semblait pourtant agréable à vivre.
Tu sais très bien ce qui m'arrive, mais je sais que même infiltré dans mon esprit, tu n'es pas capable de voir ce que je peux discerner du futur.

- Qu'est-ce que c'était ?

Tes bras viennent encercler mon cou alors que tu poses la question.

- Notre soirée de demain soir.

J'adore le sourire que tu fais en réponse.
Mes bras viennent naturellement encercler ta taille, alors que je me demande si je te le dis ou pas.
Ta bouche s'approche de mon oreille.

- Ca s'annonce intéressant ?

J'émets un petit rire et résiste à l'envie de remonter mes lunettes plus haut sur mon nez en réalisant qu'en ce moment, tu ne penses qu'aux acrobaties que nous pourrions réaliser.

- Nous allons marcher au clair de lune.
 

  We'll go walking in the moonlight
  Walking in the moonlight
 

C'est à ton tour de rire, juste un petit rire cristallin, montrant ta surprise - mais pas ta déception.

- Comme c'est romantique... Main dans la main, j'espère...
- Ce serait plus dans l'esprit, non ?

Tu émets un petit oui amusé en reposant ta tête contre mon épaule.
Au bout de quelques secondes de silence où nous nous contentions juste d'apprécier d'être dans les bras l'un de l'autre, ton intérêt semble se reporter sur autre chose que ma personne.
Je suis déçu.
Tu attrapes la bouteille à peine entamée sur la table à côté de nous et me la tends.

- On trinque ?
 

  Laughter rising in the darkness
  People drinking for days gone by
 

D'une main j'attrape la bouteille et de l'autre ta personne, t'embrassant à pleine bouche avant de goûter au "nectar" que tu nous as trouvé.
Je m'appuye sur le bureau derrière moi et tu te reposes sur moi, un des tes doigts parcourant mon torse dans des dessins incompréhensibles, sans but particulier.
C'est rare que je puisse juste "apprécier le moment" avec toi.
D'habitude, on se saute dessus, et puis... voilà.
C'est peut-être le coup de la ballade sous la lune qui t'a refroidi... qui t'a laissé plus songeur en tout cas.
Je ressers mon étreinte autour de toi.
Je voudrais que ce moment devienne éternité.
Mais j'aimerais aussi que tout continue d'évoluer.
En fait, chaque moment avec toi devrait durer l'éternité.
 

  Time don't mean a thing
  When you're by my side
  Please stay a while
 

Le moment que je chérissais est coupé quand tu relèves la tête vers moi, posant ton menton fermement contre mon torse.

- Et après la ballade romantique au clair de lune, qu'est-ce qu'il y avait de prévu ?

Je pousse un petit soupir, mais je ne t'en veux pas.
Après.
Tu veux toujours savoir ce qu'il y aura après.
Tu penses surtout que j'ai toujours la réponse à cette question.
 

  You know I never could forsee the future years
  You know I never could see where life was leading me

  But will we be together forever ?


  What will be my love ? Can't you see that I just don't know
 

- Désolé, mais je n'ai pas vu plus loin cette fois-ci.

"Cette fois-ci"...
Pourtant, ce n'est pas comme si ce soir était tellement différent.
Mais ma vision m'a laissé l'impression que demain serait mieux.
 

  No not tonight
  Come tomorrow
  When everything's gonna be alright
 

- Pourquoi tu souris ?
- Comme si le fait de t'avoir dans mes bras ne suffisait pas...
- C'est différent. Tu n'arbores pas le sourire j'ai-SchuSchu-dans-mes-bras, là...

Je ris, remonte mes lunettes sur mon nez, puis réponds.

- Tu verras.
- J'ai l'impression que tu me caches quelque chose de ce que tu as vu. Je déteste ça.
- Je n'ai vu que la promenade sous la lune, Schu. Pour de vrai.
 

  Wait and see
  If tomorrow
  We'll be as happy as we're feeling tonight
 

- Vraiment ? Tu n'as pas poussé un peu plus loin pour voir ?
- Je ne peux pas pousser mon pouvoir à plus d'une journée.

Je te l'ai déjà expliqué.
Pour ce qui est des instants très proches, je peux "ordonner" mes visions, voir ce que je veux voir, comme je le sens.
Mais dès que l'intervalle est plus long, ce sont des visions qui arrivent sans que je le leur demande, que je ne peux explorer et il ne me reste qu'à... attendre.

- Et elle n'avait rien de spécial, cette promenade ?
- Parce que tu ne trouves pas déjà ça bizarre qu'on aille faire une ballade au clair de lune ?!?
 

  Walking in the moonlight
  Walking in the moonlight
 

Un petit sourire éclaire ton visage.
Apparemment, tu ne trouvais pas ça aussi excentrique que moi.
Mon Dieu, je suis entrain de découvrir ton côté romantique.
Plutôt déconcertant.

- Brad.

Mes yeux se tournent vers les tiens et j'ai du mal à m'empêcher de te reprendre pour m'avoir appelé par mon prénom.
C'était devenu une habitude.
En tout cas, ton expression a totalement changé, redevenant plus ou moins celle que tu avais quand tu t'es approché de moi... Apparemment...

On va laisser de côté l'aspect romantique nouvellement découvert de notre relation pour ce soir.
Mes lèvres retrouvent les tiennes, nos langues se livrent un combat épique et nos corps luttent pour pouvoir se rapprocher encore et encore l'un de l'autre.
Maintenant que mes oreilles ne sont plus focalisées sur ce que tu pourrais me dire, vu que tu es occupé à bien autre chose à l'heure qu'il est -défaire ma cravate tout en léchant mon cou le long de la jugulaire-, j'entends à nouveau la musique qui joue dans le fond.
La rapidité colle plus au moment présent, même si le côté joyeux est à mettre de côté.
Peut-être collera-t-elle plus à demain ?
Pourquoi je me pose des questions comme ça alors que j'ai des choses bien plus intelligentes à faire ?
Non, Schuldig, il ne s'agit pas de t'ôter ta chemise et de m'occuper de ton torse jusqu'à t'en rendre fou.
Mais c'est dans mes plans.
Je repère du coin de l'oeil un canapé et me disant que nous y serions mieux, je t'y attire sans que nos corps ne s'éloignent l'un de l'autre.
 

  I can hear the music in the darkness
  Floating softly to where to lie
  No more questions now
 

Maintenant, je peux intégralement me consacrer à toi.
Comme promis, mes mains te débarassent de ta chemise, et après t’avoir plaqué en-dessous de moi sur le divan, commencent à vagabonder sur ton torse que je trouve si attirant.
Si attirant que mes lèvres viennent rejoindre mes doigts, t'extirpant un gémissement de plaisir quand elles trouvent sur leur chemin un téton déjà durci.
Et demain sera mieux ?
J'ose à pene imaginer.
Enfin... on verra bien.
 

  Let's enjoy tonight
 

Alors que j'allais m'attaquer à ton pantalon, tu attires mon visage vers le tien et ma surprise te permet de m'ôter d'un coup ma chemise, arrachant les boutons au passage.
Tes mains explorent mon torse alors que les miennes tirent désespérément sur ce pantalon moulant que tu portes et qui un jour me rendra fou.
Au bout d'un moment, nous somme à égalité, nus dans les bras l'un de l'autre.
 

  Just you and I
 

Après seulement quelques instants qui me parurent d'une incroyable lenteur, je suis en toi.
Encore un moment qui pourrait durer pour toujours.
Qui devrait durer pour toujours.
Les bruits qui sortent de ta bouche m'encouragent à bouger, t'aimer, te prendre, te faire tout ce que tu veux.
C'est aussi ce que je veux, de toute façon.
Tout devient flou, j'en veux toujours plus, maintenant, pour toujours et le fait que tu dises dans mon esprit que toi aussi ne m'aide pas.
Au même moment, nous nous vidons en criant le nom de l'autre dans un moment d'extase si court et pourtant... sans fin.
Je repose mon corps sur le tien, ou plutôt je m'écroule.
Tu caresses doucement mon dos.

/Et tu dis que demain ce sera mieux ?/
Le fait que cette phrase résonne dans mon esprit et pas mes oreilles me démontre que tu es exténué aussi.
/Je ne l'ai pas dit, je l'ai pensé./
/Même chose... En tout cas... ça va être épuisant./
 

  Just you and I

  Can’t you see that we’ve gotta be together
  Be together just you and I
  Just you and I ?